Souvenirs, souvenirs ...

Un Aéro-club ... à Maisons-Alfort ...

Le Club, Association Loi 1901, a été créé le 14 Mai 1945 par une poignée de jeunes mordus d'aviation. La déclaration d'association a été faite par M. R. Barbe, le siège social étant au 5 rue Jean Jaurès à Maisons-Alfort.

L'Arc En Ciel (AEC) a eu, au début une vocation purement aéronautique.

Très rapidement après sa fondation, le Club comptait plus de deux cents inscrits. Mais nous étions en pleine "après-guerre" et le matériel était rare. L'activité du Club fut maintenue grâce à des cours théoriques d'aérodynamique, de mécanique avion, météorologie, etc. ...

Enfin en 1946, un premier stage de vol à voile enregistrait quatre jeunes de l'AEC. Puis après de nombreuses démarches, un avion école fut prêté au Club par le Service de l'Aviation Légère et Sportive.

Le vol à voile tournait bien à Lognes Emerainville, alors que le vol à moteur se passait à Villeneuve-Crosnes.

En 1949 une dizaine de pilotes planeurs et moteurs étaient consacrés. Parmi ces jeunes pilotes, une jeune fille décrochait le titre de "Plus jeune pilote de France", et devait plus tard se distinguer en franchissant l'Atlantique Sud seule à bord d'un monomoteur de tourisme : Mme Hrissa Pélissier.  

C'était l'âge d'or des Aéro-clubs. Les jeunes pouvaient réaliser leur rêve car l'heure de vol était d'un prix relativement abordable.

Une période noire ...

Puis vint la période noire : à cause de l'extension d'Orly,  Villeneuve fut fermé à la navigation aérienne, tandis que Lognes devait restreindre le vol à voile de telle façon qu'il valait mieux l'interrompre.

 Le Stamp fut alors ramené à Lognes. La vie devenait de plus en plus difficile, mais elle était encore belle. Hélas pour peu de temps. Un élève, (d'un club voisin avec qui nous "tournions en pool"  faute de moniteur attitré), partit en voyage de 2ème degré avec notre avion. Le voyage s'est arrêté à Orléans, l'avion aussi ... en tas de ferraille.

Plus d'appareil, c'était la catastrophe. Le groupe de fidèles fondit comme neige au soleil.

Grâce à la volonté du président de l'époque et de son vice-président Fred Gravat, ce ne fut pas la disparition totale : un vieux Zlin 12 pourrissait lentement au fond d'un hangar. En réunissant tous les fonds disponibles, plus un apport personnel de quelques enragés, l'épave fut achetée, transportée dans un local mis à disposition par un membre du Club, entièrement désossée, réparée.

Cela pris huit bons mois pour remettre à neuf le Zlin, grâce à un travail d'équipe. Le contrôle du Bureau Véritas accorda un Certificat de Navigation réduite. L'enthousiasme régnait. Trois mois plus tard un accident stupide réduisait à néant tous les espoirs et tout le travail courageux de ces longues semaines d'hiver.

C'était la fin du Club à brève échéance ...

Le Club devient un Club de modélisme avion ... et s'installe à Charenton ...

En 1953 le Club élit un nouveau président (J. Marceau)  et change l'adresse de son siège social pour le 101 rue J. Jaurès à Maisons-Alfort.

En 1961 A. Gravat devient président, et le siège social est déplacé au 9 rue PV Couturier, M-A.

Fred Gravat devint alors l'homme de la situation. grâce à des connaissances au Conseil Municipal de Charenton, il avait pu obtenir un local au 60 quai de Bercy, au dessus de la station Total,  à Charenton.... mais où étaient les adhérents de l'AEC ? En comptant bien, on en trouvait trois !

La seule activité qui pouvait nous être permise et nous donner la possibilité de "montrer quelque chose" à ceux qui voulaient bien nous aider, c'était le modélisme. Il fallait relancer le Club.

pratiquant le vol circulaire ...

Ceci a été fait par le vol circulaire. Trois ou quatre mois après, il y avait six adhérents. Le Club était reparti. Très rapidement autour du petit noyaux d'autres vinrent se joindre.

puis le vol radio commandé ...

En même temps, M. Sergent vint nous voir avec ses avions Radio Commandés (RC).

Des titres de champion de France sont remportés à plusieurs occasions comme en 1965 par exemple :  JC Amacher en catégorie intermédiaire.

et le bateau radio commandé ...

A la même époque, P. Paolini, qui était déjà connu parmi les modélistes de bateau RC s'inscrivait à l'AEC, entraînant dans son sillage des camarades qui partageaient ses goûts, mais ne savaient où aller pour exercer leurs activités.

Pour la petite histoire, Paolini et Damelet réalisèrent à Perros Guirec la première navigation simultanée de deux bateaux radio commandés, propulsés chacun par un moteur à explosion. La même fréquence radio était utilisée, la séparation des canaux de commande étant réalisée par des filtres basses fréquences sur le bateau de Paolini (radio Télécont), et un relai à lames vibrantes sur le bateau de Damelet (radio Radio Pilote).

Le même Paolini, représentant le président de l'AEC (Gravat), avec C. Bordier (Réseau des Emetteurs Français : REF) devait un peu plus tard (1963) porter sur les fonds baptismaux  la MINIFLOTTE, nouvelle fédération regroupant les clubs français de bateaux modèles réduits.   

Le vol circulaire fut abandonné, dommage.

Mais deux nouvelles équipes se créaient. Une en avions RC, l'autre en bateaux RC.

Une importante exposition à Charenton renforça notre position auprès de la Municipalité.

Il faut noter que cette période des années 60 a vu la formidable avancée du transistor, qui a permis la miniaturisation des postes émetteurs et surtout des récepteurs radio à transistors sur circuits imprimés, l'apparition de radios avec plusieurs canaux permettant le contrôle simultané de plusieurs fonctions, et enfin l'apparition de la radio commande proportionnelle, avec des servos fiables qui remplaça très rapidement la commande par tout ou rien des années 50.

Le progrès technologique porta également sur la réduction du voltage pour les alimentations, la mise au point d'accus fiables et légers au cadmium nickel, des moteurs à explosion fiables et légers dans diverses cylindrées, la chute des prix élargissant ainsi considérablement le cercle des passionnés de RC.

En 1966, Gravat décida de créer la Coupe de Paris pour bateaux RC, qui, en même temps devait servir de sélection pour les Championnats de France. (Elle avait été précédée par des rencontres sur la Marne, organisées les années précédentes à Joinville). Pour que cette manifestation ait le maximum de publicité, il réussit à obtenir l'autorisation de la faire sur le Lac Daumesnil, en plein bois de Vincennes. Ce fut un triomphe ! Les champions de France de l'époque, l'équipe Damelet-Poisson, Bordier, Allix, Nouaille, etc. ... participaient à cette épreuve et un public nombreux vit pour la première fois des racers pétarader sur le Lac. Un énorme embouteillage à la sortie du bois de Vincennes le soir, après la fin des épreuves, nous donnait alors la mesure de notre succès.

Ce fut une tradition pendant longtemps d'organiser chaque année une démonstration semblable sur le Lac Daumesnil. Ce n'est plus possible ces dernières années, la Ville de Paris n'accordant plus l'autorisation.

Mais Gravat ne s'était pas arrêté en si bon chemin. Toujours sur la brèche, remuant ciel et terre, il cherchait des appuis, des recommandations, et les trouvant, il obtint également qu'une partie du plan d'eau du Parc Départemental des Sports de Choisy soit mis à notre disposition.

Cet avantage inespéré nous permit alors de pratiquer un entraînement régulier. Situé en bordure de la RN 186, d'accès aisé, il nous facilita une publicité directe et les adhésions continuèrent.

On y assista aussi a des démonstrations d'hydravions, conçus par l'équipe J. Bourg / Sergent (père-fils).

En Octobre 1969, pour la première fois en France, l'AEC organisa une course d'endurance d'une heure pour bateaux à moteur à explosion RC. Cette épreuve dénommée Ruban Arc En Ciel futdisputée  plusieurs années, jusqu'à ce que le plan d'eau de Choisy devienne interdit aux bateaux RC à moteur à explosion, pour des raisons de nuisances sonores (1972).

Les membres  ramenèrent de nombreuses récompenses et médailles à l'AEC durant toute cette période (MM. Baumgarten,  Poisson, Bret, Fromage, Paolini entre autres). En 1965 le Club se vit décerné le titre de Club Chanpion de France, du fait que ses membres avait remporté quatre titres de Chanpion de France (MM.  Baumgarten et  Paolini dans les catégories moteurs thermiques de différentes cylindrées).     

puis vint la voile radio commandée ...  

Le dynamique F. Gravat prenant un poste à Clermond Ferrand, le Comité Directeur réussit à maintenir l'impulsion. Plusieurs membres du club dans les années 1969-70 et les suivantes obtinrent d'excellents résultats dans les compétitions nationales des diverses catégories.

En 1972, la municipalité de Charenton, accordant alors une grande pièce et un atelier dans le nouveau Centre Culturel de la Ville, le Club quittait le 60 de la Rue de Bercy pour le 17 de la rue de Conflans, toujours à Charenton.

MM.Duet, Valin et  J. Ruffy, promu président en 1964, furent parmi les premiers à construire un voilier radio commandé, bientôt suivi par d'autre comme, Gilquar, Roussel, etc. ... Une troisième équipe était née en 1968, cette activité continuant encore aujourd'hui au sein de la section Bateaux.

Le moule du Mistral, élaboré au Club, sous la houlette de Valin, permis la construction d'un excellent voilier, les membres du Club prenant les meilleures places dans la plupart des compétitions de l'époque. Il fut suivit par d'autres types de bateaux, dont l'Argos (F. Roussel), le Mandy, le Monark.

Les années 70 voient les titres de Champion de France en Voile décernés souvent et dans de nombreuses catégories à  D. Patron, C. Duet, F. Roussel, P. Bicheron entre autres.

et enfin la voiture radio commandée ...

P. Rigot et F. Roussel modélistes voile RC conçoivent alors une voiture RC au 1/8ème, puis P. Rigot et Y. Renaud importent des modèles anglais. La voiture RC se développe comme une traînée de poudre, du fait des progrès réalisés dans la miniaturisation des composants, des moteurs à explosion et des accus.

P. Rigot, fut le principal promoteur au début des années 70 de ce développement.

Le Club AEC organisa alors la première compétition de voitures  RC en France le 18 Novembre 1973 à Charenton-le-Pont. Puis le 15 septembre 1974, est organisé à Charenton le 1er Concours International de voitures RC, gagné par le suisse Dupont.

Le 25 janvier 1975 naissait sous l'impulsion des membres du Club la Fédération Française de Modélisme Automobiles Radio Commandées (FFMARC) avec Y. Renaud élu comme 1er président en avril 1975. La FFMARC deviendra le GNMARC.

L'année suivante, Alain Balut, membre du Club, fut le premier champion du Val de Marne en voiture RC, à Charenton.

La Section voitures RC compta dans cette période plus d'une centaine de membres, les compétitions organisées par l'AEC se déroulant à Charenton, ou à Créteil, au Lycée A. Schweitzer.

Ainsi va la vie d'une association ...

Comme toute association, au rythme des années, et selon la motivation des membres et du Comité Directeur, le Club connu des périodes d'euphorie et des périodes plutôt sombres.

Les présidents se suivent : R. Barbe (1945-1946), Raimbaud (1947-1950), J. Marceau (1951-1960), A. Gravat (1961-1969), J. Ruffy (1969-1971), C. Duet (1972), P. Lhuizière (1973-1982), C. Simon (1983-1985).

La Section Avions RC avait fermé vers la fin des années 60.

Du fait des problèmes de disponibilité de plan d'eau, l'activité concernant les racers avait aussi disparue depuis longtemps (1972).

La Section Voitures, ne comptant plus que 3 membres se dissoudra en 1985.

Bref au milieu des années 80, seule la Section Voile RC restait réellement active.

Le local au Centre Culturel de Charenton ayant été repris au profit d'une radio locale (Radio Alpha en 1981), le Club ne disposait plus que d'une salle de réunion partagée avec les autres associations.

En 1984-85 les réunions mensuelles se faisaient même parfois dans le hall d'entrée du Centre Culturel de Charenton.

Mais en 1986 le Club revient à Maisons-Alfort ...

Fin 1985 le président sortant C. Simon est remplacé par G. Vuillemin. L'effectif du Club est alors de 17 membres.

Trouver un local est la première priorité, la deuxième étant d'augmenter le nombre des adhérents en diversifiant les activités du Club, car l'effectif de la Voile RC n'évoluait pratiquement pas depuis plusieurs années.

Grâce à R. Cornière, membre du Club et employé au sein des Services Techniques de la ville de Maisons-Alfort, nous obtenons la mise à disposition d'une salle de classe désaffectée à l'école Parmentier, au 2 rue Parmentier à  Maisons-Alfort en Avril 1986, et participons à la fête de l'école en Juin.

Ceci permet de reprendre des réunions correctement, et de commencer à remettre en place un mini atelier pour les activités du samedi. A la rentrée suivante, nous devons déménager dans une  salle de classe voisine.

L'activité du club est alors toujours la Voile Radio Commandée, avec des membres biens connus sur les plans d'eau comme P. Gerodias, A. Germond, C. Balut, et le duo père-fils des Bicheron. Quatre à cinq régates par an sont organisées régulièrement sur le plan d'eau de Choisy le Roi.

et crée une section train miniature ...

Le club de modélisme ferroviaire de St Maur, installé dans une cave humide, voyant son réseau se transformer en rouille au fil des mois, recherchait un nouveau local. P. Lhuizière,  membre par ailleurs de ce club servit alors d'intermédiaire et une fusion fut décidée.

Les statuts furent une nouvelle fois révisés, et en 1988 une Section Trains était créée au sein de l'AEC !

En 1989, le club participe à sa manière au Millénaire de Maisons-Alfort en organisant une exposition dans le gymnase Condorcet au quartier des Planètes.

A cette occasion, la section Bateaux se diversifie un peu et un petit groupe réalise un bateau mouche d'une longueur de 2,40m. Il naviguera même sur l'un des bras de la Marne à l'île du Moulin Brûlé et sera ensuite vendu à un musée, faute de place pour pouvoir le conserver..

La section Trains, très motivée se lance en même temps dans la reproduction au 1/87 ème de la gare de Maisons-Alfort, qui sera juste finie à temps pour l'exposition.

Ceci nous permettra d'établir de bonnes relations avec les différents services de la Municipalité, la reproduction de la gare de Maisons-Alfort démontrant, s'il en était besoin, le sérieux et la qualité du travail des membres du Club.

Le club récidive en 1991, en organisant une autre exposition dans le même gymnase, à l'occasion de la manifestation maisonnaise Art Sciences Techniques.

L'effectif atteint alors progressivement une cinquantaine de membres.

suivie dans la foulée d'une nouvelle Section Voitures électriques RC ...

C'est lors de l'expo du Millénaire que nous sommes contactés par plusieurs jeunes de Maisons-Alfort désirant se regrouper pour faire de la voiture électrique RC tout terrain.

Une révision en profondeur des statuts est alors faite, avec un vice-président, trésorier et secrétaire au niveau de chaque Section, et un président, secrétaire et trésorier général au niveau du Club.

La Section Voitures est ainsi constituée et la municipalité, contactée, réalise alors au Parc La Fontaine une piste pour les voitures.

La quête d'un nouveau local ...

Mais devant l'augmentation du nombre de membres, il s'avère que le local devient exigu, surtout avec les modules de la gare de Maisons-Alfort, et ceux aussi de la gare de Bry s/Marne qui occupent les 3/4 de la salle de classe.

Avec les vice-présidents et R. Cornière, nous visitons plusieurs sites proposés par la municipalité. Cela durera environ deux ans. En février 1990, R. Cornière disparaît brutalement, alors que le futurlocal, siège actuel du Club, avait enfin été trouvé. Son aménagement par les Services Techniques nous occupera encore une bonne  année et enfin en mai-juin 1991 nous pouvons aménager dans de superbes locaux, en sous-sol de l'école Parmentier. Notre voisin est un club de jeux de cartes.

Le nouveau local est divisé en 3 zones : une pour le réseau ferroviaire, une zone atelier, et une zone pour les réunions.

Ces différentes zones sont aménagées progressivement.

La zone atelier se voit équipée de tours, fraiseuse, perceuse, touret à meuler, hotte pour la peinture et le brasage, scies sauteuses, plans de travail, etc. ...

Le réseau trains à l'échelle HO donne lieu à des études multiples sous la houlette du bureau de la Section Trains, et de JF Lavrut. C'est un chantier de très longue haleine, avec un budget important à étaler dans le temps.  

  La zone réunion est aménagée avec des meubles de rangement, tables, bancs et chaises, tableaux d'affichage.

En 1995 le plan d'eau de Choisy le Roi est définitivement abandonné (du fait de la mise en place du Trans Val de Marne) au profit du plan d'eau du Parc Départemental de la Plage Bleue à Valenton, pour la voile RC et aussi pour la navigation des bateaux à vapeur et électriques.

Le premier Championnat de  France de la classe 1M (FFV) de voiliers radio commandés y est organisé en avril 1996.

La même année, pour la première fois, une épreuve du Championnat de France de voitures tout terrain est organisée sur la piste du Parc La Fontaine.

 Le Club participe, à chaque fois que cela est possible, aux manifestations organisées par la Municipalité, ou par les écoles et associations maisonnaises.

Et aujourd'hui ...  

L'effectif du Club est d'une centaine de membres, la plupart  habitant Maisons-Alfort ainsi que les communes limitrophes du Val de Marne, voire d'autres départements.

Le Club est organisé en trois sections: Bateaux, Voitures et Trains.

La Section Trains construit toujours son réseau à l'échelle HO (1/87ème) d'une superficie d'environ 100 M² dans le local. Par ailleurs des modules sont construits, afin de participer aux expositions et rencontres. Par exemple une reproduction du pont ferroviaire de Charenton a été réalisée.

La Section Voitures utilise la piste de voitures tout terrain, au parc La Fontaine, à Maisons-Alfort, et y organise plusieurs compétitions chaque année. Cette piste est maintenant aux normes requises pour les épreuves du Championnat de France, dont une en octobre 1998.

La Section Bateaux a trois domaines d'activités :

  1. La Voile Radio Commandée, principalement les classes M (voilier de 1,28m), 1M (1 mètre), 12m JI au 1/10ème et AC (América cup), voiliers d'environ 2 mètres, et multi-coques (Mini 40 et 2M.
  2. Le club avait la plus forte représentation (quatre membres) lors du dernier championnat du monde de la classe M, (Viry Châtillon, juilllet 1998).
  3. La Vapeur : classe MiniVap (bateau de moins de 50 cm), et classes à hélice(s) et à roue(s).
  4. Cette activité est très importante, grâce en particulier à l'équipement de l'atelier et à la compétence technique des membres passionnés par la propulsion à vapeur.
  5. Les Vieux Gréements et les bateaux électriques constituent le  troisième pôle d'activités.

Elle organise plusieurs régates de voiliers radio commandés chaque année, dans le cadre des compétitions retenues par la Fédération Française de Voile, ainsi que des animations comme la  Journée du Navimodélisme, et des concours pour les bateaux à  vapeur radio commandés.

Par ailleurs les membres des Sections participent aussi aux nombreux événements organisés par les autres associations et clubs dans le  cadre des activités régies par les fédérations auxquelles le Club appartient:

Fédération Française de Voile (FFV),

Fédération Française de Modélisme Naval (FFMN),  

Fédération Française de Modélisme Ferroviaire (FFMF),

Fédération de Voitures Radio Commandées  (FVRC) affiliée à la FFSA.

Chaque section se réunit au moins une fois par mois au siège social selon un calendrier préétabli. Le local est systématiquement ouvert le vendredi soir, le samedi après-midi, et le plus souvent le restant de la semaine l'après-midi si des membres y travaillent.

Depuis 1996,  A. Cresson a remplacé G. Vuillemin et préside aux destinées du Club.

Remerciements :

Cet historique du Club l'Arc En Ciel a été réalisé par G. Vuillemin, avec le concours de C. Balut, R. Bicheron,A. Germond,  JP Heuninck, P. Lhuizière, A. Paolini, F. Roussel,  et à l'aide des archives du Club, ainsi que des nombreux articles de la presse spécialisée citant le Club ou ses membres.